de 1977 à 1990

centre castelet

En 1977 le CAC se dote d’un Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) d'une capacité d’accueil de 30 enfants âgés de 5 à 14 ans fonctionnant en semi-internat. Ces enfants présentent essentiellement des troubles du caractère et du comportement, susceptibles d’une rééducation psychothérapique sous contrôle médical et sous réserve que l’admission d’enfants psychotiques soit exclue.

Le 1er janvier 1983 l’établissement communal du CAC est érigé en établissement public autonome par arrêté préfectoral.
En 1984 création d’un Groupe de Soins et d’Éducations Spécialisés à Domicile (GSESD) pour déficients visuels (DV) d’une capacité d’accueil de 12 places pour des jeunes de 5 à 14 ans.

De 1983 à 1990 le fonctionnement du CAC avec ses deux services : le SESSAD (ancien GSESD rebaptisé Service d’Éducation Spéciale et Soins A Domicile (SESSAD) par les décrets de 1989) et l’IRP, se réalise conformément aux intentions énoncées dans les arrêtés de création. La capacité du CAC est validée par un agrément délivré par le Préfet de la région Aquitaine en 1990 pour :

  • Un Institut d’Éducation Sensorielle mixte (IES).
  • Pour Déficients Auditifs : 24 enfants de 0 à 14 ans.
  • Pour Déficients Visuels : 18 enfants de 0 à 14 ans.
  • Un SESSAD pour déficients auditifs et visuels : 22 enfants de 0 à 20 ans.
  • Un Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) pour des enfants présentant des troubles du caractère et de la conduite : 30 enfants de 5 à 14 ans.

back-button