L’équipe du centre

Alors que bon nombre d'élèves attendaient avec impatience la fin de l'année scolaire, Éliane Verneuil vivait ses dernières heures d'enseignante. Officiellement, elle quittera son poste de cadre de l'Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) Ailhaud-Castelet le 1er septembre. Mais elle a fêté son départ à la retraite durant la dernière semaine de cours, avec ses amis.

Après avoir passé le concours de l'École normale en 1974, elle est arrivée en 1979 à Boulazac pour y faire des remplacements. Dans cet établissement spécialisé, elle a gravi tous les échelons pour finir cadre, avec 11 collaborateurs sous sa responsabilité. « La vie au centre Ailhaud-Castelet n'est pas un long fleuve tranquille », a-t-elle déclaré.

35 ans passés ici

En présence de son premier directeur, M. Jardon, et du dernier M. Boissinot, ses collègues lui ont témoigné leur reconnaissance. Ils ont interprété pour l'occasion une version revisitée dela chanson « Nougayork », de Claude Nougaro, devant celle qui est restée 35 ans dans ces murs.

Spécialisée dans l'unité des enfants qui ont des problèmes auditifs, Éliane Verneuil a appris le langage des signes au cours de sa carrière.

Pour rappel, l'ITEP boulazacois accueille des élèves de 3 à 20 ans, à raison d'une soixantaine par an, présentant des difficultés psychologiques et des troubles du comportement, ce qui perturbe leur socialisation et leur accès à l'apprentissage. Une collaboration avec le groupe scolaire Joliot-Curie, situé non loin de l'établissement, permet une meilleure intégration sociale de ces jeunes.